Bois massif

Fabriquer un meuble massif est toujours affaire de spécialistes.

QUELQUES EXEMPLES DE MEUBLES EN BOIS MASSIF FABRIQUES AVEC COEUR ET ETHIQUE

Un meuble massif : des exigences incontournables

Pour que la fabrication d’un meuble massif soit considérée comme professionnelle et pérenne, elle requiert de respecter plusieurs règles d’or.

En voici  quelques-unes.

La coupe du bois

 

La coupe du bois : elle doit se faire à la Lune descendante et en période hors sève. Autrement dit, entre le moment ou l’arbre va perdre toutes ses feuilles et le solstice d’hiver. En effet, l’arbre étant un élément vivant sensible à l’attraction lunaire, il sera naturellement moins chargé en sève à ce moment là. Ainsi, le bois sera plus facile à sécher et de meilleure qualité. Il s’agit d’un savoir que nos illustres ancêtres nous ont transmis, observateurs qu’ils étaient de la nature et de ses rythmes lunaires.

 

 

Le sciage

Le sciage : cette opération consiste à débiter les troncs d’arbres sous la forme de planches ou d’avivés dont les dimensions sont convenues à l’avance. L’épaisseur choisie va dépendre de l’utilisation que l’on voudra faire des planches ainsi débitées.

Si on souhaite que ces planches puissent servir à la réalisation d’un plateau de table repas, alors on va les scier à 45/50 mm. Ensuite, le travail effectué lors du rabotage du panneau assemblé à partir de ces planches, l’amènera à l’épaisseur voulue : 35 mm ou 40 mm.

Si on souhaite que ces planches soient dédiées à la fabrication d’un buffet, d’une enfilade, d’un meuble d’appoint ou de portes, alors on les débitera à 27 mm. Le même travail de rabotage, que celui décrit pour une épaisseur de 37 mm, amènera les panneaux à 20 mm.

Le sciage est donc effectué à l’épaisseur requise correspondant au travail qui devra être exécuté ensuite par le menuisier ou l’ébéniste qui aura à travailler sur le meuble massif. Elle doit également tenir compte du rabotage et ponçage indispensables qu’il conviendra également de réaliser.

L'entreposage du bois

L’entreposage du bois : le bois fraîchement scié n’est pas exploitable. Il doit, au risque de compromettre la qualité des futurs meubles, être entreposé. Cet entreposage, dit « à l’air libre » est une première étape. Le bois massif est stocké sous hangar à l’abris de la pluie afin de sécher, dans un premier temps, de manière naturelle, à l’air libre.

Cet acte de stockage devra amener le bois massif à un taux d’humidité de l’ordre de 20 % à 25 % environ. Suivant les essences de bois et leur épaisseur, il faudra attendre plusieurs mois. Dans certains cas la durée peut atteindre plus de 2 ans. Autant dire qu’un bois fraîchement scié qui est immédiatement utilisé pour la fabrication d’un meuble massif ne produira rien de bien, rien de durable. Le bois subira des déformations dites « tangentielles » qui compromettrons son esthétique, sa solidité et sa destination finale.

Tout ce qui est décrit ci-dessus n’est toutefois pas suffisant pour obtenir un bois de grande qualité. Ce n’est pas suffisant pour que le bois massif soit considéré comme « exploitable » pour la fabrication de meubles.

Pourquoi ? Parce-que le bois qui aura séché à l’air libre continuera une fois le meuble créé et subira des déformations et des retraits.

Le séchage du bois

Le séchage du bois : pour que le bois soit considéré comme étant qualitatif et adapté à la fabrication, il doit être séché dans un séchoir à vide, continu ou discontinu, dont la température aura été contrôlée durant plusieurs semaines afin d’amener le bois à un taux d’humidité de l’ordre de 10 % à 12 % maximum. Une fois cette opération indispensable exécutée, le bois massif doit être stocké dans un endroit adapté afin d’éviter une nouvelle reprise accidentelle d’humidité.

La méthode traditionnelle artisanale

Bois massif servant à la réalisation des portes de nos meubles

Un meuble massif, qu’il soit personnalisable ou sur-mesure, est composé bien évidemment de plusieurs panneaux de bois, également massifs. Les panneaux sont fabriqués à partir des planches sciées à l’épaisseur requise. Les planches sont rabotées et calibrées à la dimension voulue, puis elles sont assemblées les unes aux autres pour former des panneaux. Les panneaux ainsi réalisés sont également assemblés entre eux pour constituer le corps du meuble, les portes, les étagères … etc.

Nos créations sont fabriquées entièrement en bois massif.

Cliquez ici pour voir nos créations avec bois massif.

L’intégralité du meuble l’est : les portes, les étagères, le dessus, le dessous mais également l’arrière du meuble. Votre meuble ne peut souffrir d’aucune comparaison avec un meuble dit (à tort) en bois massif … de placage. Ce n’est pas la même chose.

Zoom sur le module central en bois massif de notre meuble avec 2 portes

Va prendre tes leçons dans la nature, c’est là qu’est notre futur.

Léonard de Vinci

Écrivain, inventeur, peintre, scientifique, [1452 - 1519]

Qui n’a jamais souhaité s’offrir un meuble massif et design à la fois ?

Le vrai bois massif, celui qui est beau, qui est bien fini, qui dure, qui dure logtemps … très longtemps et qui en plus est esthétique, élégant, raffiné, propre au sens de la responsabilité environnementale …

Oui mais voilà, dans l’esprit d’un grand nombre, les meubles en bois massif, les « vrais » — ceux dont la description ne contiennent pas des termes de type « placage de …  » ou « … et arrière du meuble en MDF » — coûtent très chers !

 

Certains meubles coûtent un peu plus. Ils le méritent. D’autres meubles sont à un prix très bas … ils le méritent aussi.

Pour preuve, combien de fois a t-on entendu dire « j’ai déménagé à plusieurs reprises, j’ai démonté le meuble plusieurs fois, et la dernière fois, je n’arrivais plus à assembler les vis correctement ».

C’est précisément ce que nous ne voulons pas vous proposer.

Meuble en bois massif avec portes travaillées

Comment s’y retrouver ?  

En faisant preuve de bon sens, tout simplement !

Enfilade entièrement en bois massif avec 3 portes

Chez nous, un meuble en bois massif, c’est :

  • Une création assemblée avec les techniques d’ébénisterie les plus fiables, comme par exemple les tenons-mortaises ou queues d’aronde, qui vont vous garantir dans le temps que vos assemblages vont durer. Pas de clous, pas de vis, pas de « trucs » qui pivotent pour s’emboîter dans le « machin » creux en métal,
  • un meuble en bois d’arbre, comme disent les enfants ! Oui mais pas n’importe lesquels. Des arbres issus de forêts durablement gérées (c’est un minimum),
  • un meuble en bois d’ici. Pas de bois exotique ou lointain,
  • un meuble solide et esthétique à la fois. Pas une fabrication qui ne peut supporter plus de 20 ou 30 kg par étagère. Pas une table repas sur laquelle on ne pourrait monter dessus pour accéder à un objet en hauteur ou parce-que la fête bat son plein !

En même temps, on a jamais vu une armoire de grand-mère tomber en déconfiture ou s’écrouler sur elle même parce-qu’on l’aura déménagée plusieurs fois. N’est-ce pas ?

Alors faites vous plaisir !

Offrez-vous un buffet, une enfilade peinte à la main telle une toile de Maître, une table repas, un meuble de rangement déstructuré en bois massif … tous prévus pour durer longtemps, très longtemps et qui sauront résister aux excès de modes et de consommations.

Quant au prix de nos meubles, jugez en par vous même …